Le dubstep à toutes les sauces : la playlist

27/04/2012 - 16h22
  • Partager sur :
  • 5
  • Le dubstep à toutes les sauces

    Devenu une figure incontournable de l’electro "mainstream", Skrillex collabore avec toutes les stars des charts mondiaux, des Black Eyed Peas à Lady Gaga, en passant par les légendes que sont les Doors survivants. Le jeune américain s’est même payé le luxe de coiffer au poteau David Guetta à la dernière cérémonie des Grammys.

    A l’instar du phénomène Skrillex, le dubstep, courant électro né dans les caves underground du South London à la fin des années 1990 en hybridant le 2-step garage local et la drum’n’bass, est partout en 2012 : rock, rap, R’n’B, pop. Grâce (à cause de) producteurs tels que Skrillex, Chase and Status, Benga ou Rusko, les grosses basses oscillantes et les sons saturés du dubstep sont sortis de leur garage pour infiltrer la bande FM, au risque de perdre quelques ailes dans cette mode et de devenir une caricature de lui-même.

    De Britney Spears au Wu-Tang Clan, tour d’horizon des variations dubstep en 10 morceaux.

     

    Eric Vernay

     

    Voir aussi
     - article : Huit raisons d'aimer Skrillex, malgré tout
     

  • Cypress Hill & Rusko – Roll It, Light It

    Les vétérans du rap californien se sont associés au producteur dubstep anglais Rusko pour en EP de cinq titres, dont ce morceau : développant leur thème fétiche au sein de Cypress Hill (la fumette), les MC B-Real et Sen Dog voient leur lyrics nerveuses garnies de breaks violents et de basses à décorner les (fumeurs de) b(o)eu(fs).

  • Rihanna – Mad House (en 3 chansons sur Rated R produites par Chase and Status)

    Rihanna voulait des textures dubstep sur son cinquième album Rated R : le temps de trois morceaux, la chanteuse R’n’B s’est associée à Chase and Status, duo de producteurs londonien déjà responsable de l’excellent morceau Saxon pour la rappeuse Nicki Minaj (http://www.youtube.com/watch?v=V8v5kYyrwFY), du remuant Sirens pour Dizzee Rascal (http://www.youtube.com/watch?v=cgB7HP38Hkg&ob=av2e) ou de remixes pour The Prodigy et Craig David. Résultat, des basses vrombissantes et un son plus sale qu’à l’accoutumée pour la star barbadéenne.

  • Skrillex & The Doors – Break ‘N’ Sweat

    Il y a des tas de raisons d’en vouloir à Skrillex, les puristes du dubstep reprochant notamment au DJ de Los Angeles d’avoir vidé le genre de sa substance en le gonflant aux stéroïdes (breaks racoleurs, refrains FM) calibrés pour soirées étudiantes bas du front. Mais le pire a sans doute été atteint lorsque l’ex-emokid s’est fendu d’une collaboration avec Robby Krieger, John Densmore et Ray Manzarek, trois survivants du groupe The Doors. Présenté comme une relecture d’un morceau de Miles Davis (qui doit faire des roulé-boulés dans sa tombe, le pauvre), Break ‘N’ Sweat est un gloubi-boulga dubstep-rock des plus navrants.

  • Dizzee Rascal, DJ Muggs & Bambu – Snap Ya Neck Back

    C’est l’un des rares exemples d’hybridation fructueuse entre hip hop et dubstep : DJ Muggs, le producteur californien mythique de Cypress Hill et de l’écurie Soul Assassins s’est associé au rappeur américain Bambu et au badboy du grime anglais Dizzee Rascal pour Snap Ya Neck Back.  Minimaliste, ce morceau badass comme il faut a bien compris que le dubstep n’était pas qu’une question de décibels, mais pouvait au contraire gagner en pouvoir d’hypnose via une violence plus contenue, sans perdre en puissance de frappe.

  • Britney Spears – Freakshow

    Souvent réactive aux tendances underground à l’instar de Madonna, la star Britney Spears a importé dès 2007 les sonorités sombres et concassées du dubstep dans sa pop mondialisée. Sur le morceau Freakshow en particulier, produit par le duo suédois Bloodshy & Avant et le collectif américain The Clutch, on reconnaît les basses vrillées typiques du genre (le "wobble effect"). En 2011, sur son album Femme Fatale, Britney a récidivé dans la veine dubstep avec son single Hold it Against Me (http://www.youtube.com/watch?v=-Edv8Onsrgg&ob=av3e).

  • Stromae – Faut que j’arrête le rap

    A la frontière du rap, de l’electro et de la chanson française, le style du belgo-rwandais Stromae est aussi inclassable qu’aventureux. Avant d’exploser avec son single Alors on danse en 2010, Stromae a travaillé pour le rappeur Kery James. Il a aussi sorti Mixture Elecstro en collaboration avec DJ Psar, un maxi où il rappe sur des instrus de Major Lazer, Crookers ou Chase and Status pour un Faut que j’arrête le rap infusé aux sonorités dubstep.

  • Korn ft. Skrillex – Get Up

    Ringardisé, incapable de retrouver sa gloire acquise avec l’explosion du nu-metal dans les 1990’s, Korn s’en est récemment remis au DJ californien Skrillex pour retrouver du poids dans les charts. Démarche opportuniste, pour un morceau débouche-oreille (Get Up produit par la chantre du "brostep" Skillex) qu’on retrouve sur The Path of Totality (2011), un album entièrement consacré à cette expérience metal-dubstep, avec des participations de DJ tels que Kill The Noise, 12th Planet, Noisia et Excision. Peu convaincant.

  • Snoop Dogg – Snoop Dogg Millionaire

    Toujours avide d’expériences, Snoop Dogg, qu’on avait déjà vu s’essayer à la country en 2008 avec Willie Nelson, s’est lui aussi fendu de son petit morceau dubstep. Construit sur une boucle made in Bollywood extraite de la BO du film à succès Slumdog Millionaire et revue à la sauce dubstep, Snoop Dogg Millionaire a été produit par les britanniques Chase & Status (cf l’original Eastern Jamhttp://www.youtube.com/watch?v=AatJZCGkUj0) – encore eux.

  • Katy B – Katy On a Mission

    Nommée pour les Mercury Prize en 2011, Katy B a des affinités naturelles avec le dubstep. Originaire du Sud de Londres, l’épicentre du phénomène, la chanteuse développe un style hybride, à la frontière du R’n’B, du garage, de la house et du dubstep. Ouverte aux sonorités underground, Katy B est une sorte de Lily Allen pour les clubs. En toute logique, la jeune chanteuse d’à peine 22 ans s’est acoquinée avec le pionnier du dubstep Benga pour le single Katy On a Mission. Par ailleurs, la rappeuse américaine Eve s’est elle aussi fendue d’un morceau de dubtep produit par Benga, Me & My (http://www.youtube.com/watch?v=1TtmnF6g-p8).

  • Wu-Tang Clan - Street Corners (Scuba Scythe Remix)

    En 2009, une compilation associe le rap du Wu-Tang Clan à des producteurs dubstep. Sur Wu-Tang Meets the Indie Culture vol.2 - Enter the Dubstep, des MCs membres ou proches du crew new-yorkais tels que Raekwon, Ghostface Killa, RZA, GZA, Method Man ou les affiliés Killah Priest, Bronze Nazareth et Prodigal Sunn croisent le fer avec des DJs tels que Scuba, Parson, Trillbass, Dakimh, DZ, Rogue Star, Stenchman ou Datsik. Dans la même veine, le légendaire trio de rap Brand Nubian a eu droit à son Enter The Dubstep, un album serein dont les sonorités modernes ont le mérite de laisser respirer les flows old school de Sadat X, Lord Jamar et Grand Puba.

    Eric Vernay

Devenu une figure incontournable de l’electro "mainstream", Skrillex collabore avec toutes les stars des charts mondiaux, des Black Eyed Peas à Lady Gaga, en passant par les légendes que sont les Doors survivants. Le jeune américain s’est même payé le luxe de coiffer au poteau David Guetta à la dernière cérémonie des Grammys.

A l’instar du phénomène Skrillex, le dubstep, courant électro né dans les caves underground du South London à la fin des années 1990 en hybridant le 2-step garage local et la drum’n’bass, est partout en 2012 : rock, rap, R’n’B, pop. Grâce (à cause de) producteurs tels que Skrillex, Chase and Status, Benga ou Rusko, les grosses basses oscillantes et les sons saturés du dubstep sont sortis de leur garage pour infiltrer la bande FM, au risque de perdre quelques ailes dans cette mode et de devenir une caricature de lui-même.

De Britney Spears au Wu-Tang Clan, tour d’horizon des variations dubstep en 10 morceaux.

 

Eric Vernay

 

Voir aussi
- article : Huit raisons d'aimer Skrillex, malgré tout

Les derniers diaporamas photos musique
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
regardez et donnez votre impression : http://www.youtube.com/watch?v=Qdx1_biWWdc dance dubstep par "CowBoy" de DancebyAddiction
  • 3
  • 0
Anonyme | le 07/02/2013 à 20h42 | Signaler un abus
Votre réponse...
il manque plein d'artistes DubStep ... Nero, Knife Party, Magnetic Man, BassNectar, Martyn ...
  • 1
  • 0
Anonyme | le 11/12/2012 à 21h55 | Signaler un abus
Votre réponse...
Petit commentaire, Korn + Skrillex vraiment pas terrible sur Get Up, tout à fait d'accord. Par contre Narcissistic Cannibal est pour moi très réussi.
  • 1
  • 0
Anonyme | le 23/05/2012 à 18h01 | Signaler un abus
Votre réponse...
url : http://www.youtube.com/watch?v=Qdx1_biWWdc
  • 0
  • 0
Anonyme | le 07/02/2013 à 20h44 | Signaler un abus
Votre réponse...
Il manque effectivement pas mal d'artistes Dubstep (bassnectar, magnetic man, bar 9, rusko, ...). J'ai justement essayé de tous les rassembler dans un mix full dubstep : http://www.youtube.com/watch?v=jZWDZ_j-bEo J'attends vos avis.
  • 0
  • 0
liquidstone | le 28/01/2013 à 19h10 | Signaler un abus
Votre réponse...
Ils ont aimé