Les couples mythiques du rock et de la pop

23/12/2011 - 15h30
  • Partager sur :
  • 0
  • Serge Gainsbourg et Jane Birkin, un couple emblématique

     

    S'il est un couple mythique dans l'histoire de la musique pop et populaire, c'est bien celui que formèrent Jane Birkin et Serge Gainsbourg. La jeune Anglaise rencontre l'homme à la tête de choux en 1968, elle a à peine 22 ans. Gainsbourg sort tout juste d'une relation tumultueuse avec Brigitte Bardot à qui il a offert "Initials B.B.".

     

    Dès le départ sur le tournage de Slogan, les deux ne s'entendent pas. Il l'a trouve vraiment juste en tant qu'actrice, elle le trouve laid. Leur passion durera pourtant 10 ans, culminant avec tous les titres que le compositeur fera chanter à sa muse : "Je t'aime moi non plus" (initialement dédié à être interprété par Brigitte Bardot), "69 Année érotique", "La Décadanse" et bien évidemment, tous les titres de l'album . Ces chansons deviennent des tubes, leur couple est l'une des unions les plus emblématiques et créatives de l'époque. Leur sexualité latente et le magnétisme animal qui émane d'eux font aussi scandale. En 1971, nait Charlotte, second enfant de Jane mais premier en compagnie de Serge Gainsbourg. Le couple se sépare dans les larmes ("Je suis venu te dire que je m'en vais" déclame Serge à une Jane en pleurs) à la fin des années 70. Leur couple aura cependant gagné en un peu plus de 10 ans, le statut d'icône incontournable.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique- en vidéo : Hommage de Portishead, Lykke Li... à Gainsbourg - Gainsbourg et le rap

     

  • Johnny Cash et June Carter, l'amour d'une vie

     

    "Le chanteur bourru et sa muse, non moins talentueuse, réunis autour d'un amour impossible et pourtant tellement passionné". C'est en gros l'histoire du chanteur Johnny Cash et de June Carter, deux crooner country déjà mariés à d'autres personnes (Vivian Liberto pour Johnny, le chanteur honky-tonk Carl Smith, puis Edwin "Rip" Nix pour June) quand ils se rencontrent au Grand Ole Opry en 1954. Leur amour impossible trouvera pourtant des exutoires, en particulier dans l'exercice de leur métier. En effet, Johnny Cash et June Carter seront régulièrement ovationnés et récompensés ensemble. Leur chanson, "Jackson" sera entre autre plébiscité comme "meilleur performance de Country & Western en duo". En 1968, Johnny Cash propose à June de participer à un spectacle au London Arena de London (dans l'Ontario), et ils profitent de ce moment pour se marier. Le couple Carter/Cash surmontera tous les problèmes d'une union rock'n'roll, drogue, dépendance, prison. Ils resteront pourtant unis jusqu'à leur mort, et composeront ensemble durant toute leur vie commune. June s'éteindra quatre mois avant son époux en mai 2003. Johnny Cash la suivra dans la tombe en septembre de la même année. Mort d'amour ? On ne le sait... Rest in peace.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique

     

  • Ike et Tina Turner, le couple infernal

     

    De leur passion tumultueuse on sait surtout ce que les deux intéressés ont bien voulu en dire. Tina Turner avouera plus tard dans son autobiographie I, Tina, qu'Ike était extrêmement violent, la battait régulièrement et lui faisait vivre un enfer quotidien. Certains, un brin sadiques, ou simplement inconscients du calvaire vécu par la jeune femme, diront que la chanteuse n'était jamais aussi performante que sous la pression de son époux. Les deux se sont pourtant aimés, et des sommets de soul brulante ont jailli de cette union.

     

    Tina Turner, initialement baptisée Anna Mae Bullock, rencontre Ike à l'âge de 16 ans. Il est alors marié, leader des Kings of Rhythm (considérés aujourd'hui comme les véritables "inventeurs du rock") et coopte rapidement la jeune femme pour créer les Ikettes en 1956. Il divorce et l'épouse deux ans plus tard. Le couple/duo enfantera d'une série de titres imparables de la soul, du funk et du rock durant près de 18 ans. Après avoir touché des sommets créatifs (l'indépassable , un album paradoxalement boudé par le public et produit par Phil Spector), Ike and Tina atteignent la reconnaissance avec "Proud Mary", une reprise de Creedence Clearwater Revival récompensée d'un Grammy Award en 1970. Plus généralement ils côtoient la gloire durant plus d'une décennie avec des titres comme "A Fool in Love" ou "Outta Season". Côté boudoir, le couple doit faire face à l'addiction, la violence, et les abus sexuels. C'est en 1976, après une scène terrible au Hilton de Dallas, que Tina réussit à fuir son mari. Leur divorce sera réellement consommé en 1978.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique

     

  • Catherine Ringer et Fred Chichin (Rita Mitsouko), les complices

     

    Si Catherine Ringer et Fred Chichin sont toujours restés discrets sur leur relation d'avant "Rita", on sait par contre que le couple était admirablement uni, qu'il a traversé de nombreuses galères et se soutenait tant artistiquement, que sentimentalement jusqu'à la fin en 2007. En 1979, Fred, musicien, guitariste, passionné de cinéma et membre de nombreux groupes, rencontre Catherine, danseuse, comédienne, modèle. Amoureux, ils fondent Rita Mitsouko en 1980 (rebaptisé "Les Rita Mitsouko" en 85), sous l'égide d'un rock surréaliste qui doit autant à la new wave de l'époque, qu'au rock garage, au funk ou aux musiques du monde. Carrefour créatif aux confluences d'un monde qui bouge, "Les Rita" comme les nomment les fans, forment un couple uni intellectuellement comme artistiquement. Un heureux hasard veut que le couple signe rapidement un hit, "Marcia Baila" (en hommage à la chorégraphe et danseuse argentine Marcia Moretto). Leur union perdure durant toute la carrière du groupe qui accumule titres phares ("Les histoires d'A.", "Andy", "Le petit train", "C'est comme ça") et reconnaissance enthousiaste du public et du métier, 25 ans durant. Pourtant, le 28 novembre 2007 au matin, Frédéric Chichin décède à 53 ans, d'un cancer foudroyant. Le duo s'apprêtait tout juste à monter une nouvelle fois sur les marches de l'Olympia. Pour Catherine Ringer et ses enfants (trois, Ginger, Simone et Raoul, qu'elle eu avec son compagnon), le retour à la réalité est difficile. En mars 2011, elle entame un retour solo, accompagnée de son fils Raoul Chichin à la guitare.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique

     

  • Poison Ivy et Lux Interior (The Cramps), l'amour fou

     

    S'il est un couple de dingues, un vrai. Un couple "sous influences" ("qui influence qui ?" cependant, cela restera un mystère) c'est bien celui que formait Kristy Wallace, futur Poison Ivy et Erik Lee Purkisher, alias Lux Interior, le couple fondateur du rock trash US connu comme The Cramps.

     

    Les deux se rencontrent dans l'ennui turbide de leur ville commune Sacramento en Californie. Sur le campus assoupi, ces deux-là dénotent immédiatement par leur allure et leurs centres d'intérêts. Le premier contact survient quand Lux prend Ivy en stop au bord de la route en direction de Los Angeles. Ils étaient appelés à ne plus se quitter. Au fil des 37 ans qu'ils passeront ensemble, Lux et Ivy forment le couple rock'n'roll par excellence. Elle, tour à tour féline et dominatrice, devient l'emblème hyper-sexué de presque toutes les pochettes du groupe (plus d'une quinzaine d'albums au compteur). Lui, incarnant à la fois le rôle de l'animal et plus tard, du rockeur à la sexualité ambiguë, se féminise de disque en disque, jusqu'à poser en talons haut et tenue de soubrette. Musicalement comme sexuellement, les Cramps flirtent avec une imagerie qui doit beaucoup à leurs artistes favoris, Russ Meyer, John Waters, Herschell Gordon Lewis, Ed Wood Jr. Ces deux-là, c'est clair, sont dans le même trip, sur scène comme à la ville. L'histoire, une idylle à la sauce trash, prend fin 4 février 2009 quand Lux Interior décède durant une opération. Désormais solitaire, Poison Ivy s'adonnerait à la musique exotica et préparerait un retour sur scène.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique- les musiciens les plus fous

     

  • Kim Gordon et Thurston Moore (Sonic Youth), l'union fait la force

     

    Kim Gordon et Thurston Moore se sont rencontrés aux alentours de 1980, alors que celle-ci jouait dans le groupe CKM et que son futur époux se produisait avec The Coachmen et le compositeur expérimental Glenn Branca. Ce fut "le coup de foudre" selon les dires de Kim Gordon dans le livre Our Band Could Be Your Life. Si Sonic Youth première mouture voit le jour en 1981, les deux musiciens se marient en 1984. Dix ans plus tard, nait leur fille, Coco, aujourd'hui chanteuse au sein du groupe Big Nils. A eux deux, Kim et Thurston n'incarnent pas seulement le couple le plus furieusement "cool" de la planète rock (et le plus discret aussi), mais la paire symbolise aussi 27 ans de créativité, de concerts furieux, d'engagement artistique et d'expérimentation. Pionniers du noise rock, de la no wave, jusqu'au grunge des années 90, osant la pop, la musique électroacoustique, les arts graphiques et le cinéma, Sonic Youth est au coeur de toute une génération de jeunes adultes. Pour beaucoup, le couple que formaient Kim Gordon et Thurston Moore était exemplaire. Née dans l'underground new yorkais des années 70, l'union des deux musiciens semblait à toutes épreuves, et pourtant, ceux-ci annoncèrent leur séparation le 8 octobre 2011, par la voix officielle de leur label et tour manager. Le divorce de ces deux personnalités sonne le glas de tous ceux qui croyaient en l'amour "toujours" au sein du rock.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique- Kim Gordon et Thurston Moore séparés, que devient Sonic Youth ?- Show must go on ? Le dernier concert de Sonic Youth en vidéo

     

  • Mimi Parker et Alan Sparhawk (Low), le couple romantique

     

    Couple uni, couple discret, Mimi Parker et Alan Sparhawk de Low donnent parfois l'impression de n'exister que dans une bulle. Un univers autiste, fermé aux étrangers, que seuls les fans de leur musique sauront pénétrer. Normal, c'est un couple d'artistes profondément en phase, dont l'incarnation de l'amour est uniquement symbolisé par les albums qu'ils composent et produisent ensemble. A mille lieux des artifices de la pop musique (que même des couples exemplaires comme Thurston Moore et Kim Gordon fréquentèrent, parfois malgré eux), "Monsieur et Madame Low" sont à l'image du nom de leur groupe. Ils font "profil bas", tout en symbolisant la durée dans la création. Le duo fonde Low en 1993 dans la petite ville de Duluth au Minnesota. Éternels provinciaux, les deux musiciens n'en cultivent pas moins une vie intime très riche. En plus des treize albums dont les intéressés ont accouché en compagnie de leur ami Steve Garrington et d'une poignée d'autres musiciens, ils ont également deux enfants issus de leur mariage. Incarnation de la normalité, mais d'un certain romantisme noir aussi, les deux de Low semblent avoir fondé un couple intemporel et inaltérable. Parfaite incarnation, et preuve que la maxime dit vrai : "pour vivre heureux, vivons cachés".

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique

     

  • Georgia Hubley et Ira Kaplan (Yo La Tengo), l'union sacrée

     

    Voilà une union paisible et discrète, qui dure depuis des années. Georgia Hubley et Ira Kaplan forment les inoxydables Yo La Tengo depuis plus de 27 ans maintenant. Leur couple, un exemple de sérénité et de créativité, symbolise certainement tout ce que la pratique d'un art mutuellement choisi, allié à la reconnaissance de ses pairs, peut apporter à une union. Nul ne dit quand Georgia, batteuse et Ira, guitariste, se sont rencontrés, ni a quelle date exactement ils se sont mariés. Reste qu'ils étaient déjà unis par ces liens "sacrés" quand ils formèrent Yo La Tengo en 1984. A l'image de Thurston Moore et Kim Gordon durant toutes les années 90 (les deux couples sont de la même génération et partagent la même position privilégiée, à la fois hors et en dedans du music business), Georgia Hubley et Ira Kaplan sont tout autant le symbole d'une union créative durable et stable. Après une douzaine d'albums tous passionnants et nombre de collaborations prolifiques, Yo La Tengo fait figure d'exemple quand il s'agit de pointer du doigt un bonheur simple, partagé par deux personnes restées sur la même longueur d'onde pendant près de 30 ans. On les envie un peu il faut bien l'avouer.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique

     

  • Kurt Cobain et Courtney Love, le couple toxique

     

    S'il est un couple tragique en tous points, c'est bien celui que forma le chanteur de Nirvana, Kurt Cobain et la groupie devenue rockeuse, Courtney Love. Sid et Nancy des années 90 (les années "grunge"), les deux individus formaient l'addition désastreuse d'une fragilité chronique alliée à une addiction à l'héroïne et d'un penchant à la destruction pour le moins explosif. C'est d'ailleurs la drogue qui rapprochera ces deux-là dès 1991, même si Love fut immédiatement attirée par Cobain qu'elle apercevra pour la première fois au cours d'un concert de Nirvana à Portland. Ceux-ci ne commencent à se fréquenter vraiment que l'année suivante, et, c'est quand Courtney Love réalise qu'elle est enceinte de Kurt Cobain, qu'ils décident de se mettre réellement ensemble. Ils se marient à Hawaii le 24 février 1992. Leur fille, Frances Bean Cobain naît le 18 août 1992. Cela pourrait passer pour une idylle sans nuages si Kurt n'avait pas tant de mal à se débarrasser de sa dépendance à la drogue. La pression des médias et des amateurs du groupe devient aussi de plus en plus difficile à gérer pour le couple. A l'image d'une autre égérie rock, Yoko Ono, Courtney Love est détestée par les fans. De nombreuses rumeurs se répandent à l'encontre de l'épouse du chanteur, et leur union s'en trouve encore fragilisée. Quand les services sociaux de Los Angeles s'en mêlent et tentent de leur enlever la garde de leur fille, rien ne va plus pour le couple Cobain. Le 8 avril 1994, un électricien découvre le corps sans vie du chanteur. La date officielle du décès est estimée au 5 avril. L'adversité et la pression médiatique auront finalement eu le dessus. Qui sait ce qu'il serait advenu de ce couple sans ailes ?

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique - Des inédits de Nirvana font surface à l'occasion des 20 ans de Nevermind- Kurt Cobain adulé et parodié

     

  • John Lennon et Yoko Ono, envers et contre tous

     

    Malgré tout l'amour qu'ils se portaient, John Lennon et Yoko Ono formèrent eux aussi un couple "maudit". Accusée d'avoir provoqué la séparation des Beatles, l'artiste japonaise fut constamment conspuée par les fans et la presse. Pourtant comment ne pas être fasciné par l'union de ces deux artistes hors du commun ? Tout commence en 1966, lorsque John découvre le travail de Yoko en temps que plasticienne. A partir de ce moment là, les dés sont jetés. Yoko devient la muse de John et elle inspire toute la carrière solo de l'artiste. En plus des albums et des concerts produits ensemble sous le nom de Plastic Ono Band (huit en tout), le couple se produit au cours de performances emblématiques, comme les fameux "Bed In for Peace" de 1969. Pourtant tout n'est pas rose dans leur relation. En 1973, le couple prend du recul (ce que les spécialistes appelleront " the lost week-end ") et Yoko envoie John "se faire voir" à Los Angeles. Il s'y rend d'ailleurs avec son assistante et maîtresse, May Pang. Un week-end qui durera tout de même 18 mois ! Hormis cette séparation de 73 à 75, le couple afficha une union solide durant toute son existence. L'histoire prit tragiquement fin le 8 décembre 1980, quand John Lennon fut abattu par un déséquilibré à New York. Yoko Ono, artiste prolixe, auteur d'oeuvres plastiques et de nombreux albums qui explorent aussi bien la disco que le punk et la pop, continue toujours aujourd'hui à faire connaître et honorer l'oeuvre de son compagnon disparu.

     

     

     

    Voir aussi- les plus beaux duos de la musique- John Lennon soutient d'outretombe une association  

     

Le rock c'est un fait, est une histoire de passion brûlante, de folie et de sexe. La pop, une histoire de sentiment, de romantisme et de mélancolie. Autour de ces deux grands pôles thématiques se sont bâties des histoires d'amour incontournables et inoubliables. Ces couples mythiques du rock et de la pop en général, sont bien souvent à l'origine d'une mythologie personnelle, mais ils ont également un indéniable rôle à jouer dans l'histoire de la musique. C'est pourquoi nous vous en présentons ici une dizaine, sélectionnés sur le volet.

Les derniers diaporamas photos musique
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé