MDNA : l’électro-nostalgie selon Madonna

28/03/2012 - 18h34
  • Partager sur :
  • 0
  • Girl Gone Wild

    Quatre ans après l’acidulé Hard Candy, Madonna nous revient toujours aussi en forme avec son 12e opus sobrement intitulé MDNA. Et comme chaque sortie de la Queen of Pop  est un événement, on a décrypté pour vous l’album grâce à notre "Voguomètre", un instrument puissant qui calcule pour chaque titre son potentiel musical (vous l’aurez compris, Vogue étant le titre-étalon).


    Girl Gone Wild

    Amorcé déjà avec Celebration, le tournant électro pop est pleinement assumé dès le premier titre. Un morceau très clubbing qui ravira les amateurs de dancefloors. Le clip en noir et blanc qui l’accompagne, qui lorgne du côté de Vogue/Human Nature, est très réussi et met parfaitement en valeur la chanson.

    Voguomètre : 6/10 (+1 pour le clip)

  • Gang Bang

    Gang Bang

    Le véritable OVNI de l’album, jusqu’à son titre, aguichant et provocateur (les sex addict apprécieront). S’il peut sembler étonnant de trouver ce morceau si tôt dans la tracklist, il permet surtout de surprendre, avec des sonorités industrielles rarement entendues dans ce genre d’album. Dommage que ce soit le seul titre vraiment original aux paroles aussi suggestives (co-écrites avec Mika) : "Bang bang, shot you dead, shot my lover in the head/ Now my lover is dead and I have no regrets, he deserved it". La Madone espère d’ailleurs que Quentin Tarantino en réalisera le clip, on en salive d’avance.

    Voguomètre : 9/10

  • I'm Addicted

    I’m Addicted

    Le second titre des cousins Benassi (après Girl Gone Wild), également très clubbing et très addictif.

    Voguomètre : 8/10

  • Turn Up the Radio

    Turn Up the Radio

    Après un début très électro/techno, Martin Solveig prend le relais avec ce morceau dance électro pop léger et réussi, histoire de faire le relais avant Give Me All Your Luvin’.

    Voguomètre : 7/10

  • Give Me All Your Luvin'

    Give Me All Your Luvin’

    Les fans se demandent encore pourquoi Madonna a décidé de lancer MDNA avec ce titre qui ne reflète pas vraiment l’album. Le succès de Hello de Martin Solveig a du convaincre la chanteuse d’utiliser ce morceau au final très pop et donc plus commercial. Même si il ne fait pas l’unanimité, le clip coloré et décalé assure le show.

    Voguomètre : 6/10

  • Some Girls

    Some Girls

    Après une première partie davantage destinée aux dancefloors, on accède avec ce titre au second volet de MDNA, avec le retour de William Orbit, le producteur de Ray of Light, considéré par les fans comme le meilleur album de la Ciccone. La musique et les textes Girl Power ont une vibe très 90’s, qui rendent du coup ce titre un peu dépassé.

    Voguomètre : 4/10

  • Superstar

    Superstar

    Sans doute le titre le moins intéressant, tant au niveau des paroles très midinette qu’à la mélodie très basique.

    Voguomètre : 3/10

  • I Don't Give A

    I Don't Give A

    Madonna s’essaye ici à l’électro rap. Ce n’est pas désagréable : un peu poussif au début, le titre retrouve son intérêt lorsque Nicki Minaj prend les rennes.

    Voguomètre : 5/10

  • I'm a Sinner

    I'm A Sinner

    Avec ce morceau on retrouve tout l’ADN d’Orbit : rythmique, envolée vocale, sonorité ethnique. On ne peut s’empêcher de penser à une "hidden track" de Ray of Light remixée 2012.

    Voguomètre : 6/10

  • Love Spent

    Love Spent

    L’intérêt de ce titre tient davantage dans sa comparaison avec la version acoustique disponible dans la version Deluxe (et au final bien meilleure).

    Voguomètre : 5/10

  • Masterpiece

    Masterpiece

    On le sait, Madonna ne peut s'empêcher d'inclure dans la plupart de ses albums un ou deux titres aux sonorités ibériques. Malheureusement c'est souvent les titres les plus faibles. Masterpiece n'échappe pas à la règle, même si la chanson a été utilisée pour son film WE (un son espagnol pour une histoire d'amour anglaise ? Ok…) et qu’elle a reçu le Golden Globe de la meilleure chanson en janvier dernier...

    Voguomètre : 4/10

  • Falling Free

    Falling Tree

    Cette deuxième ballade est exactement ce qu'il fallait pour conclure l'album très riche en sons electro. Plutôt nostalgique et émouvante, elle permet de rappeler que la star n’est pas que la Queen du dancefloor.

    Voguomètre : 8/10


    Verdict : 6/10

    Un retour plutôt réussi pour la star, avec une construction musicale qui va de l'électro à la ballade nostalgique, saupoudré de dance pop. Finalement, elle a beau surfer sur les tendances musicales du moment, elle n'hésite pas à regarder en arrière pour nous rappeler sa longévité, au risque de perdre son célèbre avant-gardisme.

Quatre ans après l’acidulé Hard Candy, Madonna nous revient toujours aussi en forme avec son 12e opus sobrement intitulé MDNA. Et comme chaque sortie de la Queen of Pop est un événement, on a décrypté pour vous l’album grâce à notre "Voguomètre", un instrument puissant qui calcule pour chaque titre son potentiel musical (vous l’aurez compris, Vogue étant le titre-étalon).


Girl Gone Wild

Amorcé déjà avec Celebration, le tournant électro pop est pleinement assumé dès le premier titre. Un morceau très clubbing qui ravira les amateurs de dancefloors. Le clip en noir et blanc qui l’accompagne, qui lorgne du côté de Vogue/Human Nature, est très réussi et met parfaitement en valeur la chanson.

Voguomètre : 6/10 (+1 pour le clip)

Les derniers diaporamas photos musique
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé