Tenet (2020)
Capture d'écran/Warner

Exceptionnellement, le démarrage compte ses recettes au Canada, plus une dizaine de jours d’avant-premières.

Après avoir enregistré des scores encourageants dans plusieurs pays d’Europe et d’Asie depuis le 26 août, Tenet est sorti ce week-end aux Etats-Unis, où son démarrage a évidemment été scruté. Si l’on savait que le thriller de Christopher Nolan ferait moins bien que ses précédents films, étant donné qu’une grande partie des cinémas sont encore fermés aux USA à cause de l’épidémie de Covid-19, dimanche soir, la Warner Bros a annoncé être satisfaite des premiers chiffres, Tenet ayant récolté 20,2 millions de dollars en quatre jours là bas. Il y était proposé dans 2800 salles (contre 4000 en temps normal) et exceptionnellement, le film était proposé dès le jeudi et non le vendredi, grâce au jour férié du Labor Day. Au même moment, on apprenait qu'il avait déjà gagné près de 150 millions de billets verts dans le monde. Certes, c'est en dessous des débuts de tous les films du réalisateur depuis le Prestige, mais les conditions de sortie étaient exceptionnelles, et 20 millions, c’est justement la somme que le studio ciblait au démarrage : bien conscient de ne pas pouvoir atteindre un score "normal" en ces temps d’épidémie, la production considérait que Tenet ferait un "bon démarrage" en atteignant ce chiffre. Sauf que ses recettes auraient été artificiellement gonflées, dénonce à présent Indiewire.

Canada, avant-premières et jour férié
Grosse surprise hier en découvrant un article du site américain spécialisé dans le cinéma hollywoodien expliquant que "suite au mauvais démarrage de Tenet", la Warner songerait à reporter les sorties de deux blockbusters prévus en fin d’année 2020 au cinéma : Wonder Woman 1984 (annoncé jusqu’ici en octobre) et Dune (en décembre).

Wonder Woman 1984 et Dune repoussés à cause des mauvais chiffres de Tenet ?

Pourquoi évoquer "un mauvais démarrage" alors que le studio a atteint les recettes officiellement souhaitées ? Le site détaille que les 20 millions de dollars en question n’auraient pas été cumulés en un week-end comme annoncé lundi, mais en plus de dix jours, le studio ayant intégré à ce score les recettes de Tenet au Canada, où il est sorti dès le 26 août ! Plusieurs avant-premières organisées à travers les Etats-Unis dès le début de la semaine auraient aussi été comptabilisées. Sans cet ajout, le "vrai" premier week-end de Tenet tournerait en fait autour de 10 millions de dollars… soit seulement la moitié de la somme communiquée. La source calcule qu’environ 2,6 millions viennent du box-office canadien, 2,5 millions de la journée fériée du jeudi aux Etats-Unis, et 5 millions des avant-premières.

Un box-office tenu secret
Comme pour sa sortie internationale, la Warner Bros a décidé de ne pas communiquer les chiffres de Tenet dès son premier jour de sortie, mais d’attendre la fin du week-end pour avoir un résultat plus global. Une décision inédite, les scores de premières séances et de premier jour étant d’ordinaire annoncés rapidement. Ainsi, cinq jours après sa sortie mondiale du 26 août, le studio a pu communiquer que Tenet avait bien démarré à l’international en récoltant 80 millions de billets verts. En France, notamment, c’est un succès, le film ayant attiré 1,3 million de curieux en quinze jours, dont 111 000 en avant-première et plus de 800 000 en première semaine. Soit le meilleur démarrage de l'année dans l'Hexagone.

Le box-office de Tenet tenu secret

Tenet va-t-il se rembourser ?
Ce nouveau calcul d’Indiewire tombe au moment où la question de la rentabilité de Tenet se pose à Hollywood. Car même en démarrant à 20 millions de dollars, le thriller de Christopher Nolan aura bien du mal à rembourser ses frais. Officiellement, il a coûté dix fois ça, environ 200 millions de billets verts, et encore le budget ne compte pas sa promotion… Dimanche soir, La Warner Bros assurait que "Tenet serait un marathon, pas un sprint. En sortant un film en pleine pandémie mondiale, nous sommes dans un contexte qui n’est comparable à aucun autre." Une façon de rassurer les experts ? Ceux-ci donnent d’ordinaire une grande importance aux démarrages américains des films (et à leurs résultats aux USA en général). En annonçant un démarrage en dessous des 20 millions, la firme aurait sans doute envoyé un message négatif aux membres de l’industrie hollywoodienne. Mais en gonflant artificiellement ses chiffres, elle fera certainement l’objet d’un bad buzz… Affaire à suivre, donc.

Bande-annonce de Tenet :

A lire aussi sur Première