Love and Monsters
Netflix

Le réalisateur Michael Matthews a déjà "quelques idées qui pourraient être vraiment intéressantes..."

Initialement, Love and Monsters devait sortir au cinéma (ce fut le cas aux USA , en octobre 2020), mais en France, le film est arrivé directement sur Netflix le mercredi 14 avril dernier. Et depuis, il fait un carton, en tête du Top 10 hexagonal. Alors ce succès connaîtra-t-il une suite ?

Le réalisateur Michael Matthews confie au site ComicBookMovie que Love and Monsters 2 n'est pas prévu à l'heure actuelle, mais...

"J'ai quelques idées qui pourraient être vraiment intéressantes, mais on n'est pas allés très loin vraiment dans notre réflexion sur une éventuelle suite. Cela dépend vraiment du film lui-même et de la façon dont le public l'adoptera. Honnêtement, Love and Monsters ouvre évidemment la porte à une suite, mais l'essentiel était de faire un bon film, d'abord. Nous n'essayons pas de construire un univers ou une franchise. Si cela arrive, c'est parce que les gens auront aimé le film. Si c'est le cas, je pense qu'il y a beaucoup de bonnes idées, de chouettes directions où on pourrait aller. Mais avant tout, il faut que Love and Monsters soit son propre truc, et que que ça ne donne surtout pas le sentiment d'un produit qui prépare la sortie de quatre autres films dans la foulée..."

Que vaut Love and monsters sur Netflix ? [critique]

Quant à savoir si l'histoire pourrait se décliner sur le petit écran, Matthews ne ferme aucune porte : "La télévision en ce moment est tellement bonne. La qualité des séries, des personnages, de la narration est top. J'adorerais vraiment (...) Je dirais que faire un show pour la télévision est quelque chose que j'aimerais faire tant que que peux le construire entièrement. Ce serait la clé pour moi."

De son côté, l'acteur Michael Rooker, qu'on pourrait naturellement retrouvé dans une suite, compte tenu de la fin de Love and Monsters, se dit tout à fait prêt à rempiler : "Ce serait tellement amusant de retourner dans cet environnement. C’était un truc incroyable, donc je serais totalement partant pour ça. On ne sait jamais. Si les gens aiment le film, […], il y a de grandes chances pour que nous puissions en faire d’autres."

A lire aussi sur Première