Jurassic World : La Colo du Crétacé
Netflix

Réalisateur de la saga ciné, Colin Trevorrow est aussi producteur du premier dessin animé Jurassic World qui arrive sur Netflix. Il se confie à Première.

Ce vendredi, les dinos vont prendre une forme animée, sur Netflix. Jurassic World : La Colo du Crétacé débarque avec une première saison réussie, qui ne s'adresse pas qu'aux enfants, mais aussi aux fans de la saga, qui ont envie d'approfondir le parc et son histoire. Réalisateur du premiers film, scénariste de la suite signée Juan Antonio Bayona, et actuellement en plein tournage de Jurassic World 3, Colin Trevorrow est également aux manettes de cette nouvelle série d'animation, en tant que producteur. Il nous explique comment est née la série et pourquoi elle se déroule durant les événement du Jurassic World de 2015.


La Colo du Crétacé est la première série dérivée de la franchise ciné. Comment vous l'avez imaginée ? C'était quoi l'idée au départ ?
Colin Trevorrow : C'est quelque chose qui branchait tous les auteurs, mais aussi Steven Spielberg et moi. Faire une série avec une bande d'ados perdus sur une île avec des dinosaures, on trouvait ça cool. Des ados à qui on peut s'identifier... Et puis c'était une super occasion de revenir sur les films et de les explorer sous un autre jour, sous une autre perspective. Un peu en mode Retour vers le futur 2 en quelque sorte ! Refaire la même histoire, mais d'un point de vue différent, c'est quelque chose qui m'a tout de suite excité.

Parce que l'histoire de La Colo du Crétacé se déroule exactement en même temps que le premier film Jurassic World...
On a fait bien attention à ce que chaque scène qu'on montre dans la série soit différente du film. Même si elle se déroule en simultanée. C'est à peu près au milieu de la saison 1, qu'on comprend que les événements se déroulent en même temps que le premier film et c'est super de pouvoir retrouver tel dino et de voir ce qu'il faisait avant ou après avoir poursuivi les héros du film.

Et puis vous avez pu retourner sur Isla Nublar et développer l'aspect parc et ses attractions, sans le chaos...
C'est vrai. Il y a quelques attractions qu'on avait dessiné pour le film à l'époque et qui n'avaient pas pu rester au final, mais qu'on a finalement exécutées dans le dessin animé. Parce qu'on avait pensé vraiment à tout, un vrai parc à thèmes avec tout ce qu'il faut. On n'en a vu qu'une petite partie dans le film Jurassic World et dans La Colo du Crétacé, ces gamins découvrent ainsi d'autres facettes du parc qu'on n'avait pas pu montrer. Comme cette Tyrolienne qu'on prend et qui permet de passer juste au-dessus des Brachiosaures. C'est vraiment quelque chose que tout gamin adorerait faire !

Jurassic World 3 : "On est dans les temps" [exclu]

Fabriquer Jurassic World en version animée, entièrement en CGI, cela permet plus de liberté avec les dinos, non ? On peut en montrer plus ?
C'est vrai que c'est fun, mais on a surtout essayé de ne pas en faire trop. Le but était de ne pas faire n'importe quoi avec ces animaux, que ça reste crédible. Pareil avec les enfants. On a voulu qu'ils restent ancrés dans la réalité, des gamins comme les autres confrontés à un danger bien réel. Alors on a mis des limites, en quelque sorte, à l'action, pour que ça reste plausible. Enfin un monde plausible où les dinosaures existent... (rires)

La fin de la saison 1 ouvre la porte à une saison 2 de Jurassic World : La Colo du Crétacé. Est-ce qu'elle pourrait par exemple se dérouler pendant les événements de Fallen Kingdom ?
Je ne peux pas vous confirmer encore qu'il y aura une saison 2. Seulement dans quelques semaines, cela dépendra des audiences... Je ne suis pas si on voudra rester toujours collé aux films. Je préfère m'éloigner et coller plus à l'histoire des ces enfants. D'autant que Fallen Kingdom se déroule trois ans après Jurassic World...