Succession saison 3
HBO

"Cet événement qui lui est arrivé est un poids lourd qui pèse sur lui, un lourd fardeau à porter."

Après deux ans d'absence, la famille est de retour pour se faire la guerre. La faute à Kendall. Après avoir tout fait péter dans le final de la saison 2 de Succession, il doit désormais composer avec les conséquences de sa conférence de presse. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il assume. Attention spoilers !

Kendall Roy

Dans la folie du moment, Ken s'enflamme. Et pour cause, à en croire l'acteur Jeremy Strong, "le début de cette saison est comme une renaissance pour Ken ! Je la vois comme s'il était assis sous un arbre et avait atteint l'illumination. Une sorte de clarté surnaturelle dans sa vision des choses", explique l'interprète dans EW. "Il passe de cet état d'effondrement intérieur et d'allégeance aveugle à son père à une forme de renaissance. J'ai l'impression que le personnage renaît, avec la conviction d'un converti dans un sens. Il est en croisade morale. Ken se considère comme un sauveur, le sauveur de cette entreprise et il y a une sorte de feeling aérien, un "air Kendall" très positif..." 

Ceci étant dit, tout n'est pas rose non plus, puisqu'il reste au-dessus de sa tête une épée de Damoclès qui ne le quitte jamais. "Qui a dit que je n'avais jamais tué personne ?" lance le fiston rebelle dans sa limousine, mentionnant subtilement à cousin Greg et au public, son crime de la fin de la saison 1, dissimulé avec l'aide de son père. Le scénariste Jesse Armstrong a ainsi voulu rappeler aux téléspectateurs que "évidemment, Ken est un être humain en trois dimensions, complexe, au sens large. Cet événement qui lui est arrivé est un poids lourd qui pèse sur lui, un lourd fardeau à porter", dit-il dans Variety.

La saison 3 de Succession est formidable, mais moins (critique)

Tom et Shiv

Et il n'est pas le seul en pleine errance psychologique dans ce début de saison 3. Sa soeur, Shiv, ne sait plus sur quel pied danser. Vers qui se tourner. En qui avoir confiance. Après un final de saison 2 dévastateur pour son mariage avec Tom, leur couple semble déjà condamné. Mais le créateur de Succession se veut moins catégorique : "Leur relation a été construite sur un certain nombre d'accommodements, de conciliations. C'est très fragile et à un tas de niveaux différents. Dans le final de la saison 2, ils ont évoqué leur version assez traditionnelle et vraiment romantique d'un partenariat. Qu'est-ce qui fonctionne et ne fonctionne pas pour Tom ?" Dans tous les cas, ce que Kendall a fait a changé la trajectoire descendante de ce couple. "Il existe d'autres façons dont cette relation fonctionne. Ils tournent sur des dynamiques commerciales et familiales différentes. Ainsi, même si les choses peuvent être assez bancales à certains égards, cela ne signifie pas qu'ils ne sont plus en mesure de coopérer d'une autre manière ! Je trouve toujours intéressant que toutes les relations, y compris les relations amoureuses, aient des manières différentes de marcher." 

Roman et Gerri

Dans le genre relation à plusieurs échelons, la dynamique entre le jeune loup dispersé et son mentor semble vouée à évoluer encore cette saison. Et Jesse Armstrong reconnaît qu'il a planché dessus : "Nous avons toujours cru qu'il y avait ce feeling entre eux. Certainement du côté de Roman. Et nous avons juste essayé de dérouler les fils de cette histoire avec Gerri..."

La saison 3 de Succession continuera chaque dimanche sur HBO et en France sur OCS en US+24.

A lire aussi sur Première