Date de sortie 31 décembre 2014
Durée 109 mn
Réalisé par Jim Mickle
Avec Michael C Hall , Don Johnson , Sam Shepard
Scénariste(s) Nick Damici, Jim Mickle
Distributeur Le Pacte
Année de production 2014
Pays de production Etats-Unis
Genre Thriller
Couleur Couleur

Synopsis

Adaptation du roman Juillet de sang de Joe R. Lansdale. 

Offres VOD de Cold in July

Orange SD HD Orange 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 7.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Cold in July

Photos de Cold in July

DR
DR
DR
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio / Belladonna Prods.
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio / Belladonna Prods.
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio / Belladonna Prods.
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio
The Jokers / Le Pacte / Bullet Pictures / BSM Studio

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Juillet de Sang

Affiche Us

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Cold in July (Juillet de Sang)

Critiques de Cold in July

  1. Première
    par Bernard Achour

    Dire qu’on y a cru est un euphémisme. Avec son Texan lambda rongé par la culpabilité d’avoir tué un inconnu, sa gêne de plus en plus insupportable d’être considéré comme un héros et la menace de représailles que fait peser sur sa famille le père du défunt, le premier tiers de "Cold in July" n’est rien moins que formidable. Une sorte de thriller moral et terriblement anxiogène tel que le fut en son temps "A History of Violence", de David Cronenberg. Mais voilà que débarque un flic aux allures de cow-boy en la personne de Don "Miami Vice" Johnson,"dans un come-back très cabotin. Le film change"alors de braquet pour devenir une sorte de"bouffonnerie trash et ultraviolente, même si l’on"veut croire que la brutalité sauvagement gratinée"de certaines séquences relève d'une fanfaronnade provocatrice poussée au maximum. Quant aux enjeux policiers, ils partent complètement en sucette. Une schizophrénie de petit malin qui n’empêche pas de déceler la trace d’un vrai talent.