Titre original El olvido que seremos
Date de sortie 9 juin 2021
Durée 136 mn
Réalisé par Fernando Trueba
Avec Javier Cámara , Nicolás Reyes Cano , Juan Pablo Urrego
Scénariste(s) David Trueba
Distributeur Nour Films
Année de production 2020
Pays de production COLOMBIE
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Colombie, années 1980. Le docteur Hector Abad Gomez lutte pour sortir les habitants de Medellin de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils. Adapté de faits réels, L’OUBLI QUE NOUS SERONS est à la fois le portrait d’un homme exceptionnel, une chronique familiale et l’histoire d’un pays souvent marqué par la violence.

Offres VOD de L'oubli que nous serons

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de L'oubli que nous serons

Critiques de L'oubli que nous serons

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Fernando Trueba (Belle époque) porte à l'écran son livre de chevet, le portrait - écrit par son fils comme une lettre d'amour - du docteur Héctor Abad Gomez. Un père de famille adoré de ses six enfants et un héros du quotidien colombien, médecin humaniste et engagé qui, faisant fi des menaces pesant sur lui dans la ville de Medellín, gangrénée par la violence des politiques et des narco-trafiquants dans les années 70 et 80, n'a jamais faibli dans sa lutte contre la misère. Le cinéaste encapsule vingt ans d'un combat quotidien où la mort plane à chaque instant en un peu plus de 120 minutes d'une réalisation hélas sans grand relief. Ce qui implique qu'il survole plus qu'il ne creuse le destin hors norme et passionnant de ce personnage. Voilà pourquoi son film nous laisse sur notre faim, en dépit de la composition éclairée du toujours impeccable Javier Cámara dans le rôle central.

  2. Première
    par Thierry Chèze

    Fernando Trueba (Belle époque) porte à l'écran son livre de chevet, le portrait - écrit par son fils comme une lettre d'amour - du docteur Héctor Abad Gomez. Un père de famille adoré de ses six enfants et un héros du quotidien colombien, médecin humaniste et engagé qui, faisant fi des menaces pesant sur lui dans la ville de Medellín, gangrénée par la violence des politiques et des narco-trafiquants dans les années 70 et 80, n'a jamais faibli dans sa lutte contre la misère. Le cinéaste encapsule vingt ans d'un combat quotidien où la mort plane à chaque instant en un peu plus de 120 minutes d'une réalisation hélas sans grand relief. Ce qui implique qu'il survole plus qu'il ne creuse le destin hors norme et passionnant de ce personnage. Voilà pourquoi son film nous laisse sur notre faim, en dépit de la composition éclairée du toujours impeccable Javier Cámara dans le rôle central.

  3. Première
    par Thierry Chèze

    Fernando Trueba (Belle époque) porte à l'écran son livre de chevet, le portrait - écrit par son fils comme une lettre d'amour - du docteur Héctor Abad Gomez. Un père de famille adoré de ses six enfants et un héros du quotidien colombien, médecin humaniste et engagé qui, faisant fi des menaces pesant sur lui dans la ville de Medellín, gangrénée par la violence des politiques et des narco-trafiquants dans les années 70 et 80, n'a jamais faibli dans sa lutte contre la misère. Le cinéaste encapsule vingt ans d'un combat quotidien où la mort plane à chaque instant en un peu plus de 120 minutes d'une réalisation hélas sans grand relief. Ce qui implique qu'il survole plus qu'il ne creuse le destin hors norme et passionnant de ce personnage. Voilà pourquoi son film nous laisse sur notre faim, en dépit de la composition éclairée du toujours impeccable Javier Cámara dans le rôle central.

Casting de L'oubli que nous serons

Javier Cámara
Héctor Abad Gómez
Patricia Tamayo
Cecilia Faciolince