Date de sortie 8 juillet 2020
Durée 90 mn
Réalisé par Jean-Pascal Zadi, John Wax
Avec Jean-Pascal Zadi , Caroline Anglade , Fary Brito
Scénariste(s) Kamel Guemra, Jean-Pascal Zadi
Année de production 2020
Pays de production France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

JP, un acteur raté de 40 ans, décide d’organiser la première grosse marche de contestation noire en France, mais ses rencontres, souvent burlesques, avec des personnalités influentes de la communauté et le soutien intéressé qu’il reçoit de Fary, le font osciller entre envie d’être sur le devant de la scène et véritable engagement militant...

Offres VOD de Tout simplement noir

Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
CANAL VOD HD SD CANAL VOD 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 3.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 3.99 € Louer 7.99  € Acheter

Toutes les séances de Tout simplement noir

Critiques de Tout simplement noir

  1. Première
    par Pierre Lunn

    Une comédie bordélique dans laquelle la mise en scène ne cache jamais le vrai sujet : la présence des Noirs dans le cinéma français

    Jean- Pascal Zadi est un drôle de type. « Rappeur raté (c’est lui qui le dit), réalisateur de docs et de programmes courts pour Canal +, c’est un sale gosse qui joue le rôle du sniper. Tout simplement noir est son premier long, une comédie qui carbure au clin d’œil, au second degré et à l’autodérision pour tenter, malgré tout, de parler d’un sujet casse-gueule : « l’invisibilation » des Noirs dans l’industrie ciné et la société française. Caméra à l’épaule, style mockumentaire, le film raconte la vadrouille de deux losers qui cherchent à organiser une marche des fiertés noires.

Dernières News sur Tout simplement noir

Jean-Pascal Zadi : Noir n'est pas son métier

Tout Simplement Noir est tout simplement drôle.

Tout Simplement Faux, le vrai doc qui remonte aux origines du Mockumentary

"Quand la fiction et le réel se déchirent, il est temps de se pencher sur un essentiel et bien réel genre du cinéma : le faux documentaire."