Date de sortie 23 juin 2021
Durée 100 mn
Réalisé par Amandine Gay
Distributeur Les Films du Losange
Année de production 2021
Pays de production France
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Ils s’appellent, Anne-Charlotte, Joohee, Céline, Niyongira, Mathieu. Iels ont entre 25 et 52 ans, sont originaires du Brésil, du Sri Lanka, du Rwanda, de Corée du Sud ou d’Australie. Ces cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparé.e.s dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, ils ont grandi dans des familles françaises. Leurs récits de vie et leurs images d’archives nous entraînent dans une histoire intime et politique de l’adoption internationale.

Offres VOD de Une histoire à soi

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Une histoire à soi

Photos de Une histoire à soi

AFFICHE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
GALERIE
Les Films du Losange
AFFICHE
GALERIE
GALERIE

Une histoire à soi, affiche

Une histoire à soi, affiche

Cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparées dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, ils ont grandi dans des familles françaises

Cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparées dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, ils ont grandi dans des familles françaises

Cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparées dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, ils ont grandi dans des familles françaises

Cinq personnes partagent une identité : celle de personnes adoptées. Séparées dès l’enfance de leurs familles et pays d’origine, ils ont grandi dans des familles françaises

Critiques de Une histoire à soi

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Née sous X, Amandine Gay aborde avec ce documentaire un sujet qu’elle connaît intimement : l’adoption. Cette passeuse engagée est allée à la rencontre d’Anne- Charlotte, Céline, Joohee, Mathieu Niyongora, originaires du Brésil, du Rwanda, du Sri- Lanka et de Corée du Sud. Et elle les a écoutés raconter leurs histoires, entrecoupées de photos et vidéos de leur enfance. Le résultat ressemble à tout sauf à une banale compilation de témoignages. A travers ces parcours singuliers, Une histoire à soi décrit les coulisses de l’adoption internationale et ses obstacles administratifs qui compliquent le désir de chacun de se réapproprier son histoire. Car si familles adoptantes et biologiques ont parfois la chance de se rencontrer, cette démarche est le plus souvent impossible. Ecouter ces hommes et ces femmes raconter des enfances où le racisme des autres gamins ne les a pas épargnés et des vies d’adultes où ils questionnent ce passé pour appréhender leur futur est bouleversant.